Aménager son extérieur

Le printemps montre enfin le bout de son nez. Comme c’est le cas pour de nombreux citadins, on est de plus en plus épris de verdure, de coin zen, d’odeurs parfumées. Alors, si vous avez au moins une terrasse ou un balcon, profitez-en pour l’aménager et le transformer en petite bulle verte et colorée, pleine de charme. Un joli petit potager de plantes aromatiques, quelques fleurs bien choisies, un mur végétal personnalisé.

Un aménagement extérieur doit être bien structuré et respecter vos goûts et besoins actuels et futurs. Que vous ayez une grande cour ou un petit balcon, il faut savoir harmoniser l’ensemble des éléments entre eux, comme vous vous le feriez dans l’élaboration d’un décor intérieur. Avant toute chose, demandez-vous quel usage vous souhaitez faire de votre espace. Pour organiser votre espace d’une façon cohérente, dessinez votre plan à l’échelle. N’oubliez pas qu’il est toujours plus facile de corriger une erreur sur papier que sur le terrain. Pensez à l’avenir de cet aménagement. Positionnez tout de suite les éléments à construire. Si vous prévoyez l’ajout d’une remise pour ranger les outils de jardins, une terrasse pour recevoir parents et amis, ou une clôture pour préserver votre intimité, planifiez soigneusement cette étape avant de vous précipiter en magasin.

Les travaux qui demandent de la machinerie, comme la pose de pavé ou d’un muret, doivent être effectués en premier, avant l’aménagement des végétaux. Prenez conscience de l’atmosphère à créer et déterminez les principaux éléments à inclure tels un gazebo, une tonnelle, un bassin, etc. Inspirez-vous de l’architecture de votre maison dans la conception de votre aménagement. Faites une analyse de sol pour connaître les végétaux à planter et tenez compte de leur floraison, du drainage et de l’ensoleillement pour créer des effets visuels réussis!

Le sol

Si le vert n’a aucun crédit à vos yeux, que l’idée même de tondre vous donne des boutons, optez pour un revêtement non végétal. Faciles à entretenir, le bois et la pierre offrent plein d’avantages. Par mauvais temps vous n’aurez pas les pieds boueux, et par beau temps vous disposerez les transats à l’endroit qui vous plaît, sans que vos fauteuils s’enfoncent dans le sol.

Ce type de revêtement ne doit cependant pas couvrir de trop grandes surfaces, sous peine de surchauffer l’atmosphère autour de la maison.

Réfléchissez à l’implantation de votre revêtement avant de vous décider, de façon à bien l’intégrer à votre environnement. Une surface entièrement minéralisée tout autour de la maison risque de vous paraître froide et monotone. Le bois est plus chaleureux, mais il donne un style particulier.

En règle générale, il vaut mieux diviser l’espace en plusieurs parties, dont certaines seront habillées de plantes et d’autres du revêtement de votre choix.

N’hésitez pas à marier plusieurs revêtements différents. En ville, sur une petite surface, l’animation au sol constitue un élément à part entière du décor. Ainsi, le bois et les galets s’accordent très bien dans un lieu contemporain. Les graviers de plusieurs couleurs créent des motifs et des contrastes attrayants, les dalles associées à des pavés ou à des graviers deviennent dynamiques.

Associez les plantes vivaces et les couvre-sol à votre surface minérale, en créant des motifs ou en enlevant certaines dalles : l’eau de pluie s’infiltrera mieux dans le sol, et celui-ci restera vivant, ce qui est une bonne pratique écologique à adopter. Dans le même but, posez votre dallage sur lit de sable et en gardant des joints sablés larges dans lesquels vous semez de l’herbe ou plantez des vivaces miniatures.

La terrasse

Construire une terrasse peut s’apparenter à une véritable extension de votre maison. Cette opération est moins difficile qu’il n’y parait, et de nombreuses personnes la réalisent elles-mêmes. 

Les matériaux sont faciles à trouver et les procédés de fabrication très détaillés dans les magasins spécialisés. 

Sachez, toutefois, qu’une terrasse à l’extérieur est considérée comme une extension de votre maison, et peut faire l’objet d’une demande de permis de construire.

L’idéal, une terrasse sur le même niveau que la pièce avec laquelle elle communique, cela permet de belles perspectives et évite de monter et descendre des escaliers. Soit le terrain est plat et la terrasse peut être construite directement sur le sol dans le prolongement de la maison, au niveau de celle-ci. Soit le terrain est en pente et la terrasse devra être surélevée pour être au même niveau que la maison, 2 solutions : Construire votre terrasse sur des poteaux. Excellente solution pour compenser les dénivelés de votre terrain, notamment s’il y a plusieurs pentes. Surélévation en maçonnerie.

On aura besoin d’une surface de 5-10 m² minimum pour installer une table et 4 chaises, d’une surface de 10-15 m² minimum pour profiter d’un bel espace de vie supplémentaire, et de 20-30m2 minimum si vous souhaitez organiser votre terrasse en 2 espaces : un coin table et un coin lounge.

Au-delà de la surface totale, ne vous trompez pas sur la largeur de la terrasse. Afin de circuler agréablement autour d’une table et des chaises, il faut une largeur minimum de 2,5-3m  (70 cm de large pour la table + 80 cm de chaque côté pour une chaise et l’espace de circulation).

Les revêtements

Le choix du revêtement de votre terrasse est souvent la deuxième décision à prendre, et ce, que vous posiez votre terrasse vous-même ou que vous fassiez appel à un professionnel.

Vous choisirez en fonction des caractéristiques du matériau, de vos goûts de l’usage que vous en ferez et bien-sûr du prix.

Il existe 4 principaux types de revêtements :

Le bois, sous forme de caillebotis ou de lames. Il donne un côté très chaleureux à la terrasse, avec son style dedans-dehors en étant le prolongement de la pièce attenante par exemple. Peu d’entretien, en espaçant suffisamment les lames entre elles, toutes les saletés (poussières, feuilles, etc.) seront balayées à l’aide du vent et de la pluie. Une terrasse autonettoyante !

Le béton, il donne un aspect très moderne à la terrasse. Il est réputé très résistant et facile d’entretien. Grâce aux différents traitements que le béton peut subir, on peut obtenir des effets originaux et des couleurs un peu plus variées.

La pierre, elle se présente souvent sous forme de dalles. Le rendu est authentique, naturel et également très moderne selon le type de pierre choisie. Matériau plus lourd que le bois, vérifiez bien s’il peut convenir à votre balcon ou toit terrasse.

Le carrelage, est idéal si vous voulez une terrasse qui ne ressemble à aucune autre. Une terrasse très solide et résistante à l’usure, aux taches : imperméable, il ne nécessite pas d’entretien. Grâce aux différents matériaux et couleurs vous pourrez créer une terrasse unique et personnalisée.

Une terrasse de jardin est un lieu où il fait bon vivre. Encore faut-il être protégé du vent et des rayons nocifs du soleil.

Pour faire de votre terrasse un véritable havre de paix, différents choix d’abris s’offrent à vous.

L’auvent

L’auvent de terrasse est un toit en avancée devant la façade de votre maison. C’est un abri très solide qui vous protège des rayons nocifs du soleil, Il vous protège de la pluie et des orages et protège également vos équipements comme le  barbecue. Il vous offre de l’ombre et vous garantit une température plus fraîche qu’à l’extérieur, il donne un côté esthétique à la terrasse.

En verre, transparent, il n’offre pas d’ombre, nécessite un entretien régulier (les tâches se voient directement). En bois, c’est un matériau noble et esthétique. L’entretien est difficile et il nécessite un traitement contre les intempéries et les insectes. En aluminium ou en inox , c’est opaque, procure de l’ombre et rafraîchit la température. C’est léger, solide et facile d’entretien. En charpente traditionnelle, il sera en harmonie avec le toit de votre maison. Robuste et lourd, il faudra veiller à faire installer les fixations par un professionnel. En toile, c’est en fait un store de terrasse. Il protège contre le vent et le soleil, mais est moins résistant qu’un véritable auvent. Risques de salissures.

L’auvent de terrasse peut aussi être amovible. Cet équipement se place adossé au mur de votre maison. Il est constitué d’une structure solide et de fixations au sol, d’une toile pour vous protéger du vent et des intempéries.

La pergola

Les pergolas sont composées de poutres horizontales soutenues par des colonnes et formant une toiture. Elles sont généralement accolées à la maison, mais elles peuvent aussi être indépendantes. Elles ont une hauteur variable pouvant aller jusque 3 m. Le format standard d’une pergola est de 6 x 3m, mais cette surface peut être plus petite (3 x 3m) ou agrandie si vous le souhaitez. Elles vous protègent du soleil, du vent et des intempéries. Offrent un coin d’ombre et de fraîcheur, et elles peuvent servir de support à des plantes grimpantes. Comme il s’agit d’une zone intermédiaire entre l’intérieur et l’extérieur de la maison, elles permettent de conserver la fraîcheur aussi à l’intérieur de la maison.

En Fer forgé, c’est une structure solide qui dure toute une vie. Un matériau élégant créant de jolies formes, vagues, volutes, etc. En aluminium, généralement avec couverture en polycarbonate (traité anti UV) c’est léger, solide, résistant et facile d’entretien. Le bois nécessite un entretien spécifique, et prend des teintes grisées au cours du temps.

Afin de vous protéger du soleil et des intempéries, différents choix s’offrent à vous pour couvrir votre pergola :

Les plantes grimpantes, plus elles seront nombreuses, plus il fera frais et plus ce sera ombragé. Les canisses, sont des ligne de roseau qui donneront un côté méditerranéen à votre terrasse. La toile devra être choisie imperméable et résistante aux UV.

La tonnelle

La tonnelle de terrasse est une petite construction circulaire à sommet arrondi, généralement faite de treillis et servant d’abri. Elle peut être adossée au mur ou indépendante. Elle vous offre une protection contre le soleil, le vent et les intempéries. Elle vous permet d’être à l’ombre et au frais malgré le soleil, et elle peut servir de support à des plantes grimpantes.

En pin, châtaignier, cèdre rouge, teck ou iroko, son entretien sera difficile si non traité, mais simple si traité pour résister aux agressions extérieures. Elle prendra une teinte grisée au fil du temps qui s’harmonisera dans un environnement végétal. En fer forgé, sa structure sera résistante et durera toute une vie. Son entretien est simple, il suffira d’un brossage à l’aide d’une brosse métallique pour retirer saletés et éventuelles traces de rouille. En aluminium, elle sera légère, maniable résistante et facile à entretenir. La tonnelle de terrasse est parfois couverte d’une toile, mais on utilise plutôt des plantes grimpantes pour former un coin de verdure.

Le chèvrefeuille : plante ligneuse rustique qui produit des fleurs parfumées en été, peut atteindre 3 à 6 m de hauteur. Les clématites sont des plantes dont la floraison est abondante de mars à octobre avec dimensions et formes très diverses. Les rosiers lianes, la rose est une fleur très appréciée pour sa beauté, ils peuvent atteindre 4 m de hauteur.

La toile

 La toile pour terrasse peut être pour le store ou pour recouvrir le toit de vos tonnelles, pergolas ou auvents.

En polyester, c’est matériau résistant à la rupture mais les UV dégradent cette résistance. Imperméable si traité PVC. En fibre acrylique, résiste aux ultraviolets, faible pouvoir absorbant, sèche rapidement et empêche l’incrustation de poussières et pollutions. L’éclat de la couleur  est durable (couleur imprégnée au cœur même de la fibre). On peut lui faire subir un traitement pour rendre la toile « déperlante » (l’eau roule sur la toile et n’est pas absorbée). En coton, les couleurs sont peu résistantes aux UV. La fibre du coton absorbe l’eau et n’est donc pas imperméable. C’est une matière épaisse et lourde, les stores seront plus volumineux pour une même surface. C’est une matière de moins en moins utilisée. En polyéthylène, les couleurs résistent mal aux UV. C’est très résistant à la rupture et 100 % étanche. Le micro-perforé est une matière réalisée à partir de fibres polyester enduites PVC. Elle offre une bonne résistance dans le temps, est facile d’entretien et régule la chaleur et la lumière.

Pour l’entretien de votre toile pour terrasse, veillez à utiliser un jet d’eau claire et la nettoyer avec une brosse souple (évitez les jets à haute pression qui pourraient l’abîmer). Laissez la sécher à l’air libre (ne pas la refermer ou la ranger si elle est encore humide : risque de formation de moisissures). Nettoyez la régulièrement. Après de nombreux lavages, il est possible que votre toile de terrasse perde un peu de son traitement contre les intempéries et/ou les tâches. Utilisez alors un imperméabilisant spécial pour les toiles de terrasse.

Les stores de terrasse 

Il existe deux principaux types de stores de terrasse :

Store banne, à structure fixe, le store est fixé sur la façade : Protection auvent, le auvent placé au-dessus protège le store de la pluie. Protection cassette, elle enferme la toile et le tube d’enroulement pour les protéger. Protection coffre, elle enferme l’intégralité de la structure : toile, tube et bras (structure qui permet d’ouvrir le store).

Store double sur pieds : ouverture par manivelle, amovible, se place à l’endroit où vous le souhaitez.

Lorsque que vous allez choisir votre store de terrasse, trois termes techniques concernant les dimensions vont être utilisés : La largeur : la mesure le long de votre façade. L’avancée : taille du store déplié au-dessus de la terrasse. L’inclinaison : l’angle de la pente du store.

Le store de terrasse possède un certain nombre d’avantages, comme la protection de la chaleur et de l’éblouissement grâce au filtrage des rayons du soleil. Des rouleaux anti-tempêtes pour résister au vent. La visserie en acier inoxydable préserve des intempéries, sa toile en  acrylique a une bonne résistance à l’eau, et évite les salissures. Il existe la possibilité d’avoir des gouttières d’évacuation de l’eau de pluie et d’en trouver à manœuvre électrique, à interrupteur ou à télécommande.

Le paravent

Le paravent de terrasse apporte une touche d’élégance à votre jardin. Il est très utile pour cloisonner un espace à l’extérieur, vous protéger du vent, vous créer un coin d’ombre, vous isoler des regards extérieurs. Il existe en différents modèles. Traditionnel, il est constitué de 3 panneaux articulés (ou plus) comme les paravents d’intérieur, structure généralement en métal, souvent une toile pour les panneaux. Original, il est constitué d’un unique panneau, matériau original, par exemple verre sécuritaire (ne cache pas des regards extérieurs, mais protège du vent), agrémenté ou non avec des jardinières par exemple.

Les dimensions sont en général 170 x 70 cm, ce qui signifie : 1m70 de hauteur,70 cm de longueur par panneau.

Pour la structure, l’aluminium  est léger et maniable, solide et facile d’entretien. Le bois est résistant, son entretien sera difficile et nécessitera un traitement contre les moisissures et insectes. Les matériaux originaux comme le bambou et l’osier  sont solides et élégants.

Pour les panneaux, le matériau peut être le même que celui de la structure (bois, aluminium, osier…) ou un autre. Le plastique est imperméable, solide, lavable facilement mais peu esthétique. Le verre sécuritaire est transparent (ne protège pas des regards indiscrets). Est conçu pour résister aux chocs (rafales de vent par exemple). La toile généralement en polyester enduit PVC, régule la chaleur et la lumière, est imperméable, résistante aux UV et facile d’entretien (nettoyage avec une brosse et de l’eau claire).

Une fois que votre terrasse est terminée, vous vous demanderez sans doute s’il faut y installer une clôture ?

Par mesure de sécurité, si votre terrasse est surélevée (de moins d’un mètre) et si vous savez que des enfants vont jouer sur cette terrasse, prévoyez une clôture qui évitera les chutes éventuelles, même si la structure ne vous paraît pas très haute. Dans le cas d’un balcon ou d’une terrasse sur toiture, un garde-corps d’une hauteur minimum d’1 m est obligatoire. Pour être à l’abri des regards indiscrets, une clôture opaque peut se révéler nécessaire, surtout pour une terrasse près d’une piscine.

Certaines clôtures, grâce à leur matériau ou grâce à leur épaisseur, permettent d’assourdir le bruit de la rue et d’être ainsi plus au calme dans votre jardin ou sur votre terrasse. Il existe un grand nombre de matériaux différents pour votre clôture. Le choix dépendra  en quelque sorte du but recherché par la pose de cette clôture : la sécurité, l’esthétisme, le naturel, l’occultation, etc. Pour une clôture sécuritaire, opter pour un garde-corps résistant, il en existe en aluminium, en inox, en PVC. Vous pouvez aussi construire un mur ou un muret en pierre.

Il existe de très beaux garde-corps en fer forgé et d’autres à panneaux en verre, qui permettent de garder toute la luminosité et qui s’harmonisent tout-à-fait avec le jardin. Si vous préférez un matériau naturel, vous apprécierez le bambou, les canisses, les brandes de bruyère. Vous pourrez aussi choisir d’installer des panneaux en bois, ou même de planter des arbustes dans la terre du jardin ou dans des jardinières. Si votre objectif premier est la tranquillité, vous préférerez de grands panneaux opaques, des brise-vues, ou des nattes en plastique.

Le mobilier

 Il existe différents matériaux de mobilier de terrasse. Votre choix se basera sur vos goûts, le style de votre terrasse mais surtout le budget dont vous disposez.

Le mobilier terrasse en plastique, il s’agit du mobilier de terrasse le moins cher du marché. Existe en différents coloris, pratique et facile d’entretien, il est très résistant.

Le mobilier terrasse en métal, bien plus cher qu’un ensemble mobilier terrasse en plastique. Design et très tendance, assurez vous de choisir un métal traité et protégé pour ne pas avoir de problème de rouille et entretien

Le mobilier terrasse en bois, cher à l’achat, esthétiques et résistants, les bois exotiques résistent bien aux intempéries. Ils sont naturellement imputrescibles (ne craignent pas l’humidité)

Le mobilier terrasse en rotin, bambou, la fourchette de prix est assez large.  il s’ait du mobilier qui se rapprochera le plus d’un mobilier d’intérieur. C’est pour cela que vous devrez lui éviter l’humidité lorsque les mauvais jours arriveront.

Une fois votre mobilier de terrasse choisi, il vous faudra faire l’acquisition d’accessoires qui vous seront bien utiles. Un parasol chauffant, un barbecue. Vous pouvez même installer une douche si vous avez une plage de piscine.

L’éclairage

On ne considère pas toujours l’éclairage à sa juste valeur, mais il est essentiel dans l’esthétique finale. La première règle est que tous les composants, incluant le câblage et l’alimentation, doivent être étanches, aussi vérifiez toutes les normes de sécurité.

On peut voir qu’on peut aménager sa terrasse ou son balcon avec quelques produits faciles à utiliser, et cela augmente considérablement l’esthétique de la maison.

Les spots orientables éclairant vers le haut soulignent les courbes et les couleurs de votre végétation haute, certains peuvent se ficher dans le sol et se retirer pour passer la tondeuse, orientés vers le sol, ils éclaireront un massif de plantations.

L’éclairage de la terrasse est un incontournable. Selon vos préférences et habitudes, adaptez l’éclairage en conséquence.

Si vous prenez les repas dehors, installez une lumière un peu intense (et surtout en hauteur), une suspension ou des appliques. Si vous désirez mettre en valeur les alentours autour d’un verre partagé,  jouez sur l’intensité de l’ampoule (plus faible intensité, douce, diffuse).

Adeptes de la lecture, vous aurez besoin d’une lumière bien orientée comme un petit lampadaire par exemple.

La douce lueur d’un bassin éclairé la nuit, qui permettra les baignades à la nuit tombée. La dernière tendance est de poser sur l’eau des lampes flottantes. N’oubliez pas les photophores, ils sont simples à installer et romantiques. Pour une lumière rasante à l’aspect éblouissant, les spots LED ou halogènes seront parfaits. Éclairer les abords de la piscine possède un autre intérêt majeur, celui de signaler ce point d’eau, en toute sécurité.

Baliser l’allée conduisant au garage ou l’escalier descendant de la terrasse présente plusieurs avantages. Circuler en toute sécurité, apporter une vision correcte de ces lieux devant être empruntés de nuit, ajouter une touche esthétique à votre jardin ou terrasse.

La solution des bornes lumineuses est simple et correcte. Les bornes solaires ne consomment pas d’énergie et sont peu onéreuses. Elles sont de faible puissance mais selon le cas peuvent suffire. Elles sont  pratiques, vous pouvez en multiplier le nombre, voire les déplacer au bout d’un certain temps !

Si vous avez un besoin de plus de lumière, un projecteur halogène est la solution adaptée pour vos abords de maison.

Pour votre confort (ou pour sécuriser l’extérieur de votre maison), pensez aussi à une lampe avec détection de mouvement ou celles équipées d’interrupteur crépusculaire.

Les plantes

Les fleurs sont un moyen efficace d’embellir n’importe quel balcon ou terrasse, et la seule différence est la dimension qui doit parfaitement s’adapter à la surface. En effet, les magasins spécialisés proposent de nombreuses plantes, aussi il vaut mieux mesurer la superficie, et demander conseil au vendeur afin qu’il vous propose les meilleures options. En plus de la surface, l’orientation est importante, car certaines plantes ont besoin de soleil pour s’épanouir. Ainsi, si vous constatez qu’il n’y a jamais de plein soleil sur votre terrasse ou balcon, on conseille des plantes aromatiques telles que la menthe. Ces dernières sont résistantes, et l’ambiance aromatique est garantie.

Toutefois, il est nécessaire de les mélanger avec des fleurs aux parfums doux, notamment si la surface est réduite. Les roses, les orchidées et les primevères sont idéales même si elles demandent un entretien régulier. Elles sont disponibles en kit prêt à l’emploi ou à planter soi-même. Cette dernière catégorie est uniquement conseillée si vous avez la main verte, de plus, vous devrez acheter des produits supplémentaires tels que l’engrais et le terreau.

Si votre terrasse possède une surface réduite, mais une hauteur conséquente, vous pourrez opter pour les plantes grimpantes telles que les lierres ou la vigne. Ces dernières possèdent plusieurs avantages, elles améliorent l’esthétique de manière homogène, et elles nécessitent très peu d’entretien, ce qui constitue un paramètre important. En effet, il existe des arroseurs automatiques, et il suffit de les connecter au robinet pour qu’ils déclenchent des jets à intervalles réguliers.

Pour composer l’aménagement de votre balcon, il est utile de placer contre les rambardes les plantes les plus résistantes afin qu’elles abritent du vent et de la pluie les plus fragiles. Si elles sont basses, vous pouvez les surélever sur des tabourets ou des tables afin de créer des étages. Les plantes grimpantes peuvent courir le long des murs et murets et habiller le tour de votre balcon.

Les pots permettent aux petits balcons davantage de flexibilité que les jardinières. Vous pouvez bouger vos plantes à souhait, leur apporter des soins individuellement et les retirer lorsque la saison est passée. Les couleurs de pot claires sont les plus faciles à assortir sur un petit balcon. Gardez les couleurs vives pour les plantes.

Le outdooring

Je ne peux pas finir cet article sans vous parler du nouveau concept de l’été, le outdooring.

le outdooring est un nouveau style de vie répondant à une demande grandissante des gens. C’est l’art de vivre à l’extérieur, dans un pavillon spécialement aménagé pour répondre à un besoin précis, dans le but de favoriser le bien-être de tous et chacun. Accessible à l’année, cette pièce extérieure, habillée et décorée pour un confort maximal, est une continuité de la maison. Elle offre la possibilité de réunir ceux que nous aimons et de recevoir beau temps mauvais temps, sans le moindre soucis ». Source Trévi.

Publicités

Jeroen Verhoeven, The Curious Image

Jeroen Verhoeven, The Curious Image

Le travail du designer hollandais Jeroen Verhoeven allie le fantastique avec le pratique, la fonction et la forme sont alors transformées en récit mystique, où l’impression d’être léger comme une plume devient des objets que nous pouvons voir, toucher et surtout utiliser dans notre vie de tous les jours.

“We are storytellers, from fantasy to factory, from statement to product” Jeroen Verhoeven

Ce conte, que préconise Jeroen Verhoeven avec tant de passion, démontre non seulement que l’improbable peut devenir l’extraordinaire, mais il met une nouvelle perspective sur la conception elle-même: ce qu’elle était, ce qu’elle est devenu, et ce qu’elle pourrait être à l’avenir.

Jeroen Verhoeven nous présente deux chefs d’œuvres à travers l’exposition THE CURIOUS IMAGE à Blain Southern, Londres, le bureau LECTORI SALUTEM (LS DESK), et la suspension VIRTUE OF BLUE.

_

The work of Dutch designer Jeroen Verhoeven  combines the fantastic with the practice, function and form are transformed into mystical narrative, where the impression of being light as a feather becomes the objects we can see, touch and use especially in our lives every day.

« We are storytellers, from fantasy to factory, from statement to product » JeroenVerhoeven

This tale, advocated so passionately not only demonstrates that the improbable can become the extraordinary, but it puts a new perspective on the design itself : what it was,  became and what it could be in the future.

Jeroen Verhoeven  presents two masterpieces through the exhibition THE CURIOUS IMAGE  at Blain Southern, London, the LECTORI SALUTEM desk (LS DESK), and the VIRTUE OF BLUE chandelier.

Lectori Salutem est imprégné d’une valeur symbolique, qui traduit l’intimité de la vie personnelle de Verhoeven. Bien que manifestement une table ou un bureau, ses contours fluides, des jeux de miroirs, et ses “intestins” apparents, le font ressembler à une machine. Les angles de Lecori Salutem, révèleront aux visiteurs attentifs le profil du designer et de son acolyte Judith de Graauw.

De Graauw, Jeroen et son frère Joep ont lancé ensemble, en 2005, le studio Demakersvan basé à Rotterdam.

_

Lectori Salutem is imbued with symbolic value as it conveys the intimacies of Verhoeven’s own personal life. While ostensibly a desk, its fluid contours, sets of mirrors, and his « gut » apparent, make it look like a machine. Attentive visitors will notice that silhouette portraits of Joep Verhoeven and fellow designer Judith de Graauw are cut into steel.

De Graauw, Jeroen and his brother Joep set up together Rotterdam-based studio Demakersvan in 2005.

La suspension VIRTUE OF BLUE est un mélange de rêve et de réel, elle est composée d’environ 500 papillons – fabriqués chacun individuellement.

_

The VIRTUE OF BLUE chandelier is a mix of dream and reality, it is composed of about 500 butterflies – each individually manufactured.

Ce langage de l’inventivité s’étend à Virtue of Blue, un lustre ludique qui explore une économie de la lumière à travers des matériaux innovants. Propulsé par des cellules de panneaux solaires d’un bleu saphir, la pièce est intrinsèquement autonome car il absorbe l’énergie de la lumière du jour pour alimenter son propre éclairage. Les cellules ont été coupées dans en forme de quatre races différentes de papillons qui semblent flotter autour d’un bulbe central en verre soufflé en forme de flamme, leurs ailes irisées brillant dans la lumière. En réalité, les papillons physiologiquement approvisionnent leur propre corps, en utilisant leurs ailes pour absorber les rayons du soleil afin d’accroître et de maintenir leur température corporelle propre, nécessaire à leur survie.

En conséquence, la sémiotique de Virtue of Blue est très importante puisque ses formes de papillon deviennent signifiantes de la lumière auto-suffisante.

_

This language of inventiveness extends to Virtue of Blue, a chandelier playfully exploring an economy of light through innovative materials. Powered by sapphire-blue solar panel cells, the piece is intrinsically self-sustaining as it absorbs the energy of daylight to fuel its own illumination. The cells have been cut into the shapes of four different breeds of butterfly which seem to flutter around a central flame-like hand-blown glass bulb, their iridescent wings glinting in the light. In reality, butterflies physiologically power their own bodies, using their wings to absorb the rays of the sun in order to increase and then sustain their own body temperatures, necessary for their survival.

Accordingly, the semiotics of Virtue of Blue are highly significant as its butterfly forms become signifiers of the light’s self-sufficiency.