Eero Saarinen

Né en 1910, le fils du célèbre architecte et designer finlandais Eliel Saarinen, président de la Cranbrooj Academy of Art, émigra aux Etats-Unis en 1923. Il commença à étudier la sculpture à Paris en 1929-1930 puis l’architecture jusqu’en 1934 à Yale. Dès 1936, il rejoignit l’agence de son père et travailla aux côtés de Charles Eames à partir de 1937. Ensemble, ils mirent au point des meubles avant-gardistes primés lors du concours « Organic design in Home Furnishing » organisé par le MoMA en 1940, avec entre autre un fauteuil à la structure en coque de bois contre-plaqué en 3D, recouverte de mousse et garnie d’étoffe. Ce prototype, à la forme encore un peu raide, s’épanouira dans les formes plus harmonieuses de la Womb Chair (1948), dessinée par Eero SAARINEN pour Knoll, qui sera son principal éditeur. Ensemble, ils dessinent une chaise phare, La Chaise, une méridienne en résine armée de fibre de verre sur un piétement métallique. Elle ne sera éditée qu’en 1991 par Vitra.

En 1956, il lance chez Knoll la collection Tulip, véritable icône du mobilier organique des années 1950-1960. Avec un seul et unique pied central en fonte, cette collection offre une réponse harmonieuse à la liaison du piétement à la coque. Il applique le concept à ses tables, chaises, fauteuils, tabourets, cendriers et dessertes. Avec cet ensemble, il atteint un de ses objectifs : débarrasser la maison de tout ce « misérable fouillis de pieds ».

Plus tard d’autres designers s’approprient ce style, tels Panton avec ses lampes Panthella (éditées depuis 1971 par Louis Poulsen), ou Erwine et Estelle Laverne avec son ensemble Champagne (dessiné en 1957 et édité par Laverne International et Formes Nouvelles). Au niveau architectural, l’un des ses plus importants projets est le Detroit and TWA Terminal de l’aéroport John F. Kennedy de New York. Entamé en 1956, il s’achève en 1962, un an après son décès.

Une grande partie du mobilier phare d’Eero SAARINEN est toujours éditée par la maison Knoll International. Ainsi, il faut compter aujourd’hui sur le catalogue 1093 $ HT pour une chaise Tulip avec une galette en Kvadrat et à partir de 1 420 $ HT pour une table de la même série. Du fait que l’offre est continuellement alimentée par une production, même si la demande est soutenue, la cote des éléments vintage dessinés par Eero SAARINEN reste stable ces dernières années. Comptez aujourd’hui 150-200 euros pour une chaise Tulip non pivotante et 230-300 euros pour un modèle pivotant.  Devant le succès du modèle Tulip, de nombreuses imitations, souvent italiennes et asiatiques, sont offertes sur le marché.

Créations de Eero Saarinen

La table Tulipe

Les processus de fabrication et les technologies des matériaux évoluèrent rapidement au milieu du derniere siècle. Les nouvelles étoffes, résines et fibres de verre permettent une fabrication plus rapide, plus d’efficacité et des résultats plus harmonieux.

Conçue dès 1956 par Eero Saarinen, cette table a pour but d’éliminer la gêne causée par les pieds en posant un plateau sur un pied central.

Son design organique lui confère un aspect intemporel qui pourra se loger dans tout type d’intérieur.

Le plateau de marbre blanc veiné est poli de nombreuses fois pour lui donner un bel aspect brillant.

Le pied est moulé en fonte d’aluminium recouvert de peinture résine uniforme lui conférant une rigidité parfaite pour assurer la stabilité de la table.

La chaise Tulipe

Eero Saarinen était passionné de sculpture et d’architecture. Il adorait les formes simples, fluides et élancées. Et il détestait les salons, toujours trop encombré ce qui donnait une impression de désordonné. Dans les années 50 il s’investit alors d’une grande mission : « débarrasser la maison de tout ce misérable fouillis de pieds » Et voilà comment la chaise tulipe, est née. Dans les années 70 la chaise d’Eero Saarinen connaît un succès fou. Elle rentre dans les salons les plus branchés et siège de façon permanente au musée d’art moderne de New York, c’est vous dire si elle est appréciée!

Cet objet est considéré aujourd’hui comme un des objets phare du design industriel. Son designer a reçu le Museum of Modern Art Award en 1969 pour sa création.

La Tulip Chair a été dessinée  en 1956 pour la société new-yorkaise Knoll.

Originellement créée pour correspondre à la table à manger créée par Saarinen, cette chaise est d’un style moderne, fabriquée avec des matériaux expérimentaux à son époque, tels que la fibre de verre et l’aluminium. « J’ai voulu créer […] une chaise d’une pièce » déclare Saarinen. Cette chaise est en effet conçue de façon à ce que le pied (en aluminium) se transforme progressivement en l’assise (en fibre de verre). Cette création partage une approche similaire à certains des bâtiments de Saarinen où les éléments architecturaux (colonnes, poutres, voutes, auvents) sont fusionnés en un ensemble unique (terminal TWA de l’aéroport international John-F.-Kennedy).

Elle est déclinée en de nombreuses variantes, tant par les coloris de l’assise ou de la forme des accoudoirs.

La Womb chair

La Womb Chair est née du travail commun d’Eero Saarinen et de l’incontournable Charles Eames. Ensemble, ils mettent au point une série de meubles qui seront primés lors du concours « Organic design in furnishing » organisé par le prestigieux MoMA en 1940 avec, entre autres un premier prototype retravaillé par la suite avec d’autres matériaux (coque en mousse renforcée de fibre de verre, coussins d’assise et de dossiers séparés en mousse de polyuréthane, tube d’acier inox, finition chrome poli brillant) pour devenir l’actuelle Womb Chair éditée en 1948.



Publicités

Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s